Comment apprendre la propreté à votre enfant?
Education et parentalité

Comment apprendre la propreté à votre enfant?

Comment apprendre la propreté à votre enfant? Que faire pour l’aider à tomber sa couche avant la rentrée de septembre?

La rentrée scolaire se profile à l’horizon et votre petit bout s’apprête à faire sa toute première rentrée en maternelle. Vous êtes à la fois émue et inquiète car il y’a un hic au tableau…Votre enfant n’est toujours pas propre😥!!! Vous trouverez dans cet article tous nos Tips et conseils pour aider votre enfant dans le processus d’acquisition de la propreté.

Avant de découvrir nos astuces  pour vous aider à le rendre propre rapidement, il faut d’abord s’interroger et répondre à la question du « pourquoi ». Puis il conviendra d’analyser le comportement de votre enfant afin de déterminer s’il est prêt à abandonner définitivement sa couche. cet analyse permettra également d’identifier le bon moment pour débuter l’apprentissage.

Aidez votre enfant à acquérir rapidement la propreté facilement grâce à nos astuces.

Pourquoi devez vous apprendre la propreté à votre enfant avant sa 1ere rentrée scolaire?

Dans certaines écoles, selon le pays et la région où vous vivez, l’acquisition de la propreté est une condition préalable pour l’acceptation du dossier d’inscription de l’enfant qu’il ait l’âge requis pour aller à l’école ou non.

C’est peut être la raison qui vous angoisse et vous pousse à chercher des solutions pour accompagner votre enfant dans son apprentissage de la propreté.

Je vous rassure toute de suite mes chères mamans. Dans les premières semaines qui suivent la rentrée scolaire, il y’aura quelquefois « des petits accidents ». C’est tout à fait normal pendant la période d’adaptation de votre bout de choux à son nouvel environnement social. Ne vous inquiétez pas! Ces moments de gênes occasionnels sont tolérés par les maitresses et l’équipe encadrante. Les équipes sont indulgentes car elles en ont totalement l’habitude.

L’acquisition de la propreté est certes une étape fondamentale du développement de l’enfant mais il est important que vous gardiez à l’esprit que chaque enfant à son propre rythme. Donc ne désespérez pas et ne paniquez pas si quelques semaines avant la rentrée scolaire votre enfant n’est toujours pas propre. C’est primordial de respecter le rythme de votre enfant!

Comment savoir si votre enfant est prêt à apprendre la propreté ?

Pour apprendre la propreté, votre enfant doit avoir une bonne motricité

Selon plusieurs études, la plupart des enfants arrivent à contrôler leur vessie en moyenne entre 24 et 48 mois. Pour beaucoup d’entre eux, la propreté se fait naturellement et spontanément.

Avant de vous lancer dans ce périple qu’est l’acquisition de la propreté, il vous faut d’abord déterminer par l’observation de certains signes s’il est prêt ou pas.

Voici ce que vous devez regarder pour repérer si votre enfant  est prêt 👇:

  • Sa coordination motrice doit être bonne

Votre enfant doit savoir marcher depuis déjà plusieurs mois ( Je ne vous parle pas des premiers pas hésitants quand il apprend encore!).Il doit savoir s’asseoir, se tenir droit, rester stable, se relever seul quand il s’assied, monter et descendre tout seul les escaliers.

  • Il doit savoir reconnaitre et dire pipi et/ou caca. Il sait dire clairement qu’il a faim ou soif.

Pouvoir dire ces choses démontre qu’il est capable de verbaliser les messages que lui envoie son corps.

Votre enfant doit être capable de rester plus de 2h sans mouiller sa couche. Cela prouve qu’il est capable de se retenir quelques temps quand il a une envie pressante.

  • Il imite les grands et n’hésite pas à les suivre lorsqu’ils vont aux toilettes.

    Il manifeste ainsi un désir clair d’évolution. C’est alors le moment de lui faire la remarque suivante: « Veux tu faire ton pipi aux toilettes comme les grands et enlever tes couches pour mettre des slips?! »

Identifiez le bon moment pour vous et pour votre enfant!

Si vous décidez d’entamer l’apprentissage de la propreté alors que vous savez pertinemment que votre enfant n’est pas prêt physiquement et psychologiquement alors vous risquez de le voir s’enfermer dans un refus total. Auquel cas, malheureusement vous mettrez encore plus de temps qu’initialement pour obtenir des résultats.

Si votre enfant est prêt à passer le cap, je vous suggère de vous préparez également mentalement ( car cela demande beaucoup de patience, de persévérance et de constance) et physiquement (soyez disponible). Lorsque vous vous engagez, vous devez tenir jusqu’au bout et ne surtout pas lâcher.

Je vous déconseille fortement de faire du forcing!

J’attire également votre attention sur le fait que pendant la période 18-24 mois, la majorité des enfants est en pleine période d’opposition systématique. C’est la période de l’affirmation du non. Si c’est votre cas, il vaut peut être mieux attendre encore un peu.

Une fois que vous avez fait le point et que vous êtes certaine que votre enfant tout comme vous êtes prêts, je vous suggère de commencer l’apprentissage pendant la période estivale. Les vacances juste avant son entrée à l’école maternelle est tout a fait le moment idéal car il fait beau à ce moment là. Il faut profiter de ce moment où les températures favorisent l’inconfort lié au port des couches pour l’encourager à les enlever définitivement.

10 astuces pour apprendre la propreté à votre enfant propre rapidement

Voici 10 conseils pour vous éclairer sur les techniques à mettre en œuvre pour que votre enfant acquiert la propreté pour une rentrée scolaire plus sereine!

👉1-Preparez le psychologiquement: motivez le à passer le cap

Pour lui donner envie d’être propre le plus vite possible, faites lui comprendre que c’est dans son intérêt. Rappelez lui par exemple que les couches mouillées et sales sont désagréables. Dites lui qu’il est déjà un grand et que les grands font leurs besoins aux toilettes.

Toujours dans le but de le préparer , Lisez lui quelques histoires sur le sujet avec parcimonie et sans en faire une fixation.

Demandez lui de vous prévenir quand il sent qu’il veut uriner ou quand quelque chose pousse dans sa couche.

👉2-Ne lui mettez pas la pression!

Ne le comparez pas aux autres enfants de son âge ou à ses grands frères quand ils avaient le même âge. Evitez que cet apprentissage ne tourne à l’obsession. N’oubliez pas que tous les enfants évoluent à des rythmes différents. Faites lui comprendre mais sans l’y obliger qu’il est prêt à faire dans son pot et que vous lui faites confiance.

👉3-Allez y progressivement!

Devenir propre se fait étape par étape ; allez y progressivement!

Devenir propre se fait étape après étape.

-Commencez par lui proposer le pot plutôt qu’un réducteur. Pour démarrer , c’est le plus simple et facile à utiliser! L’enfant est plus en sécurité et plus stable. De plus, il apprend à adopter la meilleure posture.

-Dès 18 mois par exemple, je vous suggère de mettre un pot à sa disposition et de lui expliquer à quoi il sert; histoire qu’il se familiarise avec. Montrez lui comment s’asseoir dessus. Ne le laissez pas jouer avec son pot de peur qu’il ne le banalise et qu’il devienne un jouet comme les autres. le pot perdrai alors toute son utilité.

-Vous devrez également au départ observer votre enfant afin de détecter les indices comportementaux qui montrent qu’il est sur le point de faire pipi ou caca et lui proposer de faire dans son pot. C’est à vous qu’appartient la charge au début du processus de lui proposer de façon récurrente d’aller au pot. Vous devez trouver le bon tempo pour ne pas l’agacer non plus.

-Pendant toute cette période, je vous conseille d’investir dans des  » couche-culottes » qui sont plus faciles à baisser et à remettre. Elles sont plus pratique et en cas de couacs ( et il y en aura sûrement😥 ), vous n’aurez pas besoin de nettoyer par terre.

👉4-Felicitez le quand il fait dans son pot

Il est très important de féliciter chaque progrès que votre enfant fait. Dès la première fois qu’il fera dans son pot, montrez du doigt ce qu’il a fait et manifestez clairement que c’est ce que vous attendez de lui. Félicitez le mais sans en faire trop. Dites lui par exemple « Regarde mon trésor, tu as fait pipi dans ton pot, tu n’es plus un bébé. Bravo🙂, tu es dorénavant un grand ». Il sera heureux de vous voir aussi ravie et cela l’encouragera à poursuivre sur cette lancée et à réitérer l’expérience.

👉5-Allongez progressivement les plages de temps sans couches au cour de la journée .

Après 7 à 10 jours d’utilisation du pot sans trop d’accidents, je vous propose de lui enlever même la couche-culotte et de lui mettre un slip ou une culotte tout au long de la journée. Rappelez lui juste de temps en temps de se mettre au pot sans trop insister.

👉6-N’imposez pas d’horaires fixes.

C’est une erreur par laquelle je suis passée et je vous mets donc en garde pour que vous évitiez de faire la même. Si vous imposez une horaire fixe, votre enfant pourrait le percevoir comme une contrainte. C’est à votre enfant de sentir quand il a envie ou non. Par contre vous pouvez l’aider à détecter ce moment là!

Dans un premier temps, vous devez lui proposer des rendez vous réguliers mais sans lui imposer. Par exemple: avant la sieste, avant le coucher du soir, après les repas …et même si votre enfant se relève sans rien faire, ce n’est pas grave!

👉7-Le prochain pallier c’est la sieste sans couche.

Au moment de la sieste, avant de lui mettre sa couche et de le mettre au lit, proposez lui systématiquement d’aller d’abord au pot. Vous remarquerez vite que s’il fait dans son pot juste avant de dormir, il se réveillera la couche sèche.

Si environ 3 fois de suite il se réveille sans avoir mouillé sa couche, alors vous pouvez la prochaine fois essayer de le faire dormir sans couche. Par contre je vous conseille fortement d’acheter un protège matelas pour pallier aux incidents.

👉8-Ne vous mettez pas en colère à cause des inévitables petits incidents!

Il est important que vous preniez avec sérénité les petites fuites qui se produiront certainement. L’acquisition de la propreté ne se fait pas du jour au lendemain donc n’en faites pas toute une histoire! Ne les grondez pas et ne leur faites pas honte. Cela pourrait les bloquer.

Ne lui remettez pas sa couche non plus, il risquerait de régresser. Montrez lui que vous n’êtes pas contente mais que ce n’est pas grave!

👉9-En cas de déplacement, n’hésitez pas à prendre son pot avec vous!😉

Dans vos différents déplacements, n'oubliez de prendre son pot avec vous.

Si vous êtes amenés à vous déplacer ( voyage, visite chez des amis durant des heures…) alors que vous êtes en pleine période d’apprentissage, je vous suggère de prendre avec vous son pot. Ainsi, il aura toujours son repère pour faire ses besoins. De plus il comprendra que peu importe le lieu où vous vous trouvez, il doit continuer à être propre.

👉10-Faites une pause en cas de réticence !

Si vous remarquez que les accidents se multiplient trop souvent apres le début du slip, remettez lui sa couche sans honte ni humiliation ni punition. Faites une pause et n’abordez plus le sujet pendant quelques mois. Ça veut tout simplement dire que votre enfant n’est pas prêt.

Notez bien que généralement, les enfants propres dans la journée continuent à dormir avec la couche durant la nuit pendant encore plusieurs mois. Mais si pendant plus d’une semaine votre petit bout a sa couche sèche au réveil le matin, ne la lui remettez plus le soir avant de le mettre au lit mais protégez son matelas avec une alèse.

Pour conclure, il faudra du temps pour que votre enfant intègre les nouvelles habitudes qu’impliquent l’acquisition de la propreté. Soyez patiente car tous les « petits accidents » mettront vos nerfs à rude épreuve. Restez persévérante et constante car l’apprentissage de la propreté n’est pas un long fleuve tranquille. C’est un chemin semé de couacs; mais ayez confiance en vous et en votre enfant!

Nous espérons que grâce à cet article, vous êtes désormais outillées pour accompagner votre enfant. Pour plus de conseils et d’astuces, commentez et partagez. Ça nous fera plaisir😀.

Découvrez également dans la même série 👇👇👇

savez vous parler à vos enfants?/communiquez avec vos enfants (apres-accouchement.fr)

Comment avoir un enfant poli? 6 clés pour réussir (apres-accouchement.fr)

comment responsabiliser les enfants? Apprenons leurs l’autodiscipline (apres-accouchement.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *